74ème Assemblée générale des Nations-Unies : A New York, Faure Gnassingbé assiste à l’ouverture du débat général

34

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a assisté hier 24 septembre 2019 à la séance d’ouverture du débat général des Nations-Unies au siège de l’organisation, à New York. Le président de la République a également, au cours de cette journée, échangé en bilatéral avec diverses personnalités sur des questions de développement et de coopération dans la perspective de rassurer les partenaires à investir davantage au Togo.

Bien d’autres audiences sont prévues à l’agenda du Chef de l’Etat avec bien des personnalités durant son séjour à New York. Déjà, le lundi dernier, le président de la République était l’invité d’honneur au lancement de « Africa center », une plateforme de prestation digitale aux côtés de Aliko Dangoté, Mo Ibrahim, Bill Gates et du président ghanéen Nana Akufo Ado. C’était à l’occasion de « the Africa future forum » qui s’intéresse aux opportunités de développement de l’Afrique. Ce même jour, le président togolais a participé activement à des sessions et rencontres de haut niveau portant sur l’action pour le climat à l’initiative du Secrétaire général des Nations-unies et sur la protection de la liberté de religion initiée par le Président américain Donald Trump.

Durant une dizaine de jours, dans le cadre de ces assises de New York, des leaders de la planète interviendront pour fixer le cap d’une approche de prospérité de leurs nations en vue de « dynamiser les efforts faits au niveau multilatéral en faveur de l’élimination de la pauvreté, d’une éducation de qualité, de l’action climatique et de l’inclusion ». Au siège des Nations-unies, les dirigeants des 193 pays membres s’exprimeront tour à tour sur des sujets qui préoccupent leurs peuples.

Le Secrétaire Général des Nations-unies, Antonio Guterres et d’autres intervenants notamment les chefs d’Etat et de gouvernement insistent sur une stratégie commune de lutte contre le réchauffement climatique, le terrorisme, la faim, la misère et bien d’autres fléaux.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.