Artisanat : Faites un tour au Miato

43

Le coup d’envoi est lancé ! La première édition du Marché international de l’artisanat du Togo (Miato) s’est officiellement ouverte, le 28 octobre 2019, au Palais des congrès de Lomé. Durant une dizaine de jours, Lomé devient la capitale de l’artisanat. L’ouverture s’est faite en présence de plusieurs personnalités publiques et politiques, notamment Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre en charge de l’artisanat et Sélom Klassou, le chef du gouvernement togolais.

De façon spécifique, le Marché international de l’artisanat du Togo (Miato) vise à promouvoir les produits et services artisanaux, mettre en lumière le génie et les potentialités des artisans togolais. Justement, l’esplanade du Palais des congrès de Lomé s’est métamorphosée en un palais d’artisanat où se côtoient visiteurs et exposants.

Plusieurs pays ont répondu à ce premier rendez-vous du Marché international de l’artisanat du Togo. Notamment, le Niger, le Maroc, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la France, le Mali, entre autres. D’après la ministre en charge de l’artisanat, le Miato veut offrir l’occasion aux producteurs et acheteurs de se côtoyer. « Le chantier que nous ouvrons aujourd’hui s’inscrit, faut-il le rappeler, dans les axes 1 et 2 du Plan national de développement. Il ambitionne de contribuer activement à positionner le Togo comme la destination majeure et un centre d’affaire de premier ordre dans la sous-région ouest africaine », a mentionné Victoire Dogbé-Tomegah.

Toutes les régions du Togo sont réunies à Lomé pour une grande fête de l’artisanat. Au total, deux cents stands ont été aménagés, et treize corps de métiers à savoir le textile, la sculpture, la bijouterie, l’agroalimentaire, la tapisserie, la cordonnerie, sont représentés à ce premier Marché international de l’artisanat du Togo.
En dehors de l’exposition vente des produits, le Miato entend communiquer suffisamment sur les opportunités qu’offre le secteur de l’artisanat et qui permettent aux jeunes professionnels de mieux affiner leur choix. A ce titre, des ateliers de formation, des panels et communications sont prévus. Aussi les projecteurs seront-ils braqués sur certains métiers porteurs du secteur de l’artisanat.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.