Avec le PND lancé hier

Faure Gnassingbé déterminé à améliorer qualitativement la vie des Togolais

153

Devant un parterre d’acteurs du secteur privé, des membres du gouvernement et partenaires au développement, le président de la République togolaise, Faure Gnassingbé a lancé hier lundi 4 mars 2019, le Plan national de Développement du Togo 2018-2022.

La Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (Scape), conçu et mis en œuvre par le Togo a officiellement cédé sa place au Plan national de développement (PND). Ce dernier espère à l’horizon 2022, relever les défis qui n’ont pas pu être relevés par la Scape, œuvrer davantage pour transformer structurellement l’économie togolaise pour une croissance forte, durable, inclusive et créatrice d’emplois décents.

Que vise concrètement le PND ?

Concrètement, le PND c’est d’ici 3 ans, une croissance de 7,6% et la création d’au moins 500 000 emplois durables pour les jeunes Togolais. Des objectifs facilement réalisables à travers la mise en œuvre d’une vision qui se décline en trois axes. Le premier consiste à mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région. Le second axe consiste à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives et le troisième, vise à consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

Ainsi, d’ici 2022, le gouvernement va œuvrer pour le développement d’une chaîne logistique et de transport autour du Port autonome de Lomé, développer des chaînes de valeur dans le secteur agrosylvo pastoral par la mise en place des agropoles fédérant plusieurs activités. Le gouvernement va également améliorer la gouvernance sous toutes ses formes, œuvrer pour le parachèvement des réformes du cadre juridique de régulation du secteur des TIC, la réduction des coûts et l’amélioration de la connectivité… « La voie est tracée et nous savons ce dont nous aurons besoin » C’est le président de République qui a personnellement lancé le PND hier.

En bon capitaine, Faure Gnassingbé a retracé les objectifs du PND, décliné les actions qui seront mises en œuvre, afin d’améliorer davantage et cela durablement les conditions de vie des populations. Le chef de l’État s’est dit conscient des problèmes de la jeunesse. Il a promis travailler avec ces derniers et être davantage à leur écoute. « La jeunesse togolaise est brave, engagée et désireuse de s’épanouir en participant à la construction nationale. Elle ne demande pas l’aumône mais de l’éducation, de la formation et un contexte socio-économique motivant… Nous en sommes pleinement conscients. Nous avons tous une note à jouer dans la partition qui célèbre les mérites de notre pays. Si l’une d’entre elles vient à manquer, la mélodie s’en ressentira forcément (…) Personne ne sera laissé de côté », a déclaré le chef de l’État dans son discours de circonstance.

« La voie est tracée et nous savons ce dont nous aurons besoin tout au long du chemin : Avançons donc ensemble, solidaires, optimistes et confiants », a-t-il ajouté, avant de lancer solennellement le Plan national de développement. Ce dernier devrait coûter 4622,2 milliards dont 65 %proviendra du secteur privé.

Lire aussi : Faure Gnassingbé lance officiellement le PND ce matin

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.