Coronavirus: Le Togo est-il sous menace ?

218

Depuis l’avènement du virus mortel appelé coronavirus en Chine, c’est l’inquiétude dans tous les pays. Cela est tout à fait normal parce que le monde étant devenu un village planétaire, sa propagation rapide est à craindre. Mais le Togo notre pays est-il menacé ?

En tout cas les autorités en charge de la santé publique prennent les mesures qui s’imposent. Le coronavirus est déjà hors de la Chine. Malgré la mise en quarantaine de populations entières, notamment la ville de Wuhan, très durement touchée par l’épidémie, il n’a pas été possible de confiner ce problème de santé publique sur le territoire chinois.

Le week-end dernier, l’on annonçait des cas aux Etats-Unis et en France. Le Togo étant ouvert sur le monde, il faut considérer que le virus est à nos portes. Il n’est pas en tout cas question de minimiser la menace. Un pays comme la Chine a un système de santé très performant. Malgré cela, il est attaqué par un virus qui  trouble le sommeil de tous les dirigeants aujourd’hui. Les EtatsUnis et la France ont les meilleurs moyens de détection de menace sanitaire. Mais ces pays n’ont pas pu empêcher le virus d’entrer sur leurs territoires. Le Togo a donc tout intérêt à se préparer en conséquence.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le professeur Moustafa Mijiyawa, a dans un communiqué publié vendredi dernier mis en alerte tout le pays. « Il s’agit d’une maladie très grave, hautement contagieuse et mortelle », précise le communiqué. Le coronavirus se transmet à une personne par contact avec les secrétions nasales et les gouttelettes de salive émises par la toux ou les éternuements d’une personne malade.

Selon l’OMS la maladie proviendrait de fruits de mer (crabes, crevettes, huîtres, escargots de mer, etc.). Le coronavirus se manifeste comme la grippe ordinaire par une fièvre brusque, accompagnée de plusieurs autres signes tels que le mal de gorge, la toux, les difficultés respiratoires, écoulement nasal, fatigue intense, maux de tête, douleurs musculaires, etc. le ministre invite la population à adopter plusieurs comportements pour l’éviter.

Il faut se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec les gels hydro-alcooliques ; se protéger si possible la bouche et le nez avec une bavette. L’on doit aussi se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou avec le creux du coude avant de tousser ou d’éternuer. Le communiqué publié par les autorités en charge de la santé préconise d’éviter tout contact direct avec des personnes présentant des signes suspects de grippe ou de difficultés respiratoires. En matière d’alimentation, il faut bien cuire les viandes, poissons, crabes, crevettes, escargots de mer et autres fruits de mer.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.