Échos des Bénéficiaires des Produits FNFI

Rencontre avec l'équipe du groupement ''POMENEYO'', Bénéficiaire du crédit AGRISEF du FNFI

200

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’ Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, Togo Matin décide de mettre sous les feux de la rampe les réussites d’un groupement qui a obtenu le crédit AGRISEF du Fonds National de la Finance Inclusive pour la transformation et la commercialisation de la farine enrichie. Reportage…

Nous sommes à Lomé, capitale togolaise, le groupement ‘’ Pomeneyo’’ (bien-être familial a décidé de mettre ensemble ses talents pour mettre en place une micro entreprise de transformation agroalimentaire. Composée de 5 membres avec à sa tête, Améyo DATTO, présidente du groupement, elles ont décidé de chercher des financements afin de pouvoir transformer le maïs, le soja et le petit mil en farine enrichie, qui servira non seulement pour la fabrication de la bouillie pour les nourrissons, les personnes âgées mais aussi pour la préparation de la pâte de maïs.

Dans leur recherche de financement, elles se rapprochent d’une institution de microfinance partenaire du FNFI ici à Lomé. ‘’ Une fois que nous avons eu l’agent de crédit en face, nous lui avons expliqué que nous avons formé un groupement de 5 membres, pluridisciplinaire et que nous souhaitons mettre en place une microentreprise de transformation de céréales en farine enrichie. Ce dernier nous a posé une série de questions complémentaires afin de mieux cerner les contours de notre projet et les chances qu’avaient notre projet de se réaliser.’’, nous relate la présidente du groupement. Tous les membres du groupement Pomenenyo se plient alors à toutes les exigences de l’institution de Microfinance, suivent une formation en techniques de création d’entreprises, en gestion de crédit, et notamment sur comment s’y prendre pour rembourser leur crédit dans les délais. C’est au bout de tout ce processus, que le crédit se met finalement en place.
‘’ Chacun dans le groupement a obtenu la somme FCFA de 100.000. Et vu que nous étions 5 et que nous avions décidé de faire ensemble notre activité, nous étions alors en possession de 500.000 FCFA. Cette somme nous a permis de nous lancer dans notre business et d’acquérir une ensacheuse et des céréales. Certes, le début n’a pas été facile, nous avons eu également recours à d’autres sources de financement complémentaires pour pouvoir être opérationnel. Mais nous estimons que c’est véritablement le FNFI qui nous a lancé ‘’, poursuit Madame DATTO.
Pour elle,  »L’impact du produit AGRISEF sur mon quotidien et sur les autres membres de mon groupement sont désormais quantifiables. Grace aux revenus que nous générons de nos activités, nous parvenons à soutenir nos époux dans la prise en charge des besoins primaires de nos enfants. Nous sommes désormais plus épanouis économiquement et nous nous sentons plus insérées dans le tissu social. »

En définitive, le FNFI se positionne comme un puissant instrument financier dont la mission est de rapprocher les services financiers des groupes les plus vulnérables, par l’intermédiaire de solides Prestataires de Services Financiers partenaires. Rappelons qu’à ce jour, 26 PSF sont partenaires du FNFI. Et justement les témoignages recueillis des différents bénéficiaires du FNFI depuis 2014 témoignent de l’impact des différents produits sur les bénéficiaires, qu’ils soient installés en milieu rural qu’en milieu urbain.

Lire aussi : Rencontre avec Madame Françoise Afiwa Tsedevia, Bénéficiaire du Produit AJSEF du FNFI

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.