Elections prochaines « La Coalition rénovée » fera-t-elle vraiment le poids ?

189

L’opposition togolaise est devenue championne dans les innovations. Au moment où certains essaient de recoller les morceaux de l’ex-Coalition des 14, ce sont trois partis de l’opposition extraparlementaire dont le Comité d’action pour le renouveau (Car) de maître Yaovi Agboyibo, le Mouvement citoyen pour la démocratie (MCD) de maître Mohamed Tchassona Traoré et le Nid de Gabriel Dossey Anyron qui se mettent ensemble.

Des partis de l’opposition extraparlementaire notamment ceux de la Coalition dirigée par Brigitte Kafui Adjamagbo promettaient de composer des listes uniques pour les élections locales, mais c’est avec surprise que l’opinion a appris la naissance de « la Coalition rénovée ». Une drôle de dénomination puisque bon nombre de partis ayant fait partie ou faisant toujours partie de la Coalition n’y figurent pas. Maître Agboyibo, en vieux routier de la politique togolaise et associé à ses deux autres collègues, chercherait-il à surprendre ou à prendre de cours ses anciens camarades de la Coalition des 14 ? En tout cas, c’est leur droit absolu de créer un regroupement et d’opérer librement sur le territoire national, dans le respect de la loi bien-sûr. Leurs intentions sont claires tout de même.

«Le regroupement se fixe pour objectif d’œuvrer à l’aboutissement de la lutte politique en lui imprimant une orientation politique caractérisée par le recours aux pressions populaires couplées avec le dialogue, en vue d’amener le régime à concéder les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales nécessaires à la suppression des obstacles et à la réalisation de l’alternance par voie démocratique, et conquérir le pouvoir afin de gouverner ensemble le pays sur la base d’un programme commun », a déclaré maître Agboyibo. Noble ambition en tout cas pour des partis politiques. Mais feront-ils le poids ? Premièrement, les réformes sont faites et il n’est pas sûr que le pouvoir revienne là-dessus. Le chapitre est clos.

Deuxièmement, l’un des partis qui peut mobiliser un peu entre les trois, c’est le Car, qui a fait partie de la Coalition des 14. Les deux autres dont le MCD qui a aussi participé à la Coalition des 14 ne pèsent pas grandchose. Dans ces conditions, quelle pression populaire la « Coalition rénovée » peut-elle réellement exercer ? Difficile de le dire, sinon que seul le terrain nous renseignera.

Autre détail très important : la Coalition que viennent de constituer maître Agboyibo et ses alliés est sans doute conforme à l’idéologie des trois partis et pourra peut-être réussir à gagner quelques municipalités lors des élections locales. Mais en ce qui concerne l’élection présidentielle de 2020, ce sera plus difficile.

Lire aussi : Elections locales/ L’ANC ne boycottera pas

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.