La Cset réclame le respect des engagements pris par le gouvernement

182

On commençait par l’oublier, la presse n’en parlait plus et voilà la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) vient par une seule correspondance adressée à deux ministres du gouvernement togolais faire reparler d’elle.

Dans une lettre envoyée au ministre de la Fonction publique et à celui des Enseignements primaire et secondaire, mardi dernier, Atsou Atcha et ses camarades viennent rappeler au gouvernement qu’il a pris des engagements l’année dernière afin de mettre un terme à la crise qui secouait le secteur.

Ces promesses ont été réitérées lors d’une réunion avec les syndicats il y a quelques jours par des émissaires du gouvernement dont Gilbert Bawara lorsque ces derniers s’inquiétaient de ne pas disposer d’un interlocuteur au sein du gouvernement Klassou 2. Mais ayant l’impression que le gouvernement ne presse pas le dossier surtout qu’il s’agit d’argent, des primes à partager aux intéressés, Atsou Atcha et les autres membres de la CSET décident de remuer le cocotier.

« Nous sommes au regret de constater qu’aujourd’hui, 25 jours après cette réunion, aucune suite n’a été donnée alors que l’effet financier pour le compte des 2 milliards promis pour l’année 2019 devrait se faire sentir sur les salaires des enseignants à partir de janvier 2019 », s’inquiète la CSET.

C’est tout à fait normal pour la Cset et les enseignants en général de commencer à alerter. L’opinion toute entière les comprend pleinement vu le rôle important qu’ils jouent dans la société. Mais ne faut-il pas patienter encore un peu ou plutôt privilégier des actions de couloirs et donner de la voix si cela n’accouche d’aucun résultat ?

En tout cas le choix appartient aux syndicalistes. D’ailleurs la CSET menace déjà. « Vu que nous avons respecté notre part d’accord et avons aussi patienté jusqu’à ce jour, nous ne saurons répondre des désagréments éventuels qui peuvent survenir dans les prochains jours», précise la lettre.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.