Mécanisme Incitatif de Financement Agricole, Faure Gnassingbé donne le ton

146

Le chef de l’Etat togolais Faure  Essozimna Gnassingbé a lancé hier lundi 25 juin, le Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) au Togo. C’était au Centre togolais des expositions et foires, où s’anime une foire qui a rassemblé plusieurs acteurs du monde agricole, de l’agroalimentaire et des institutions financières.

Le Mifa, mécanisme révolutionnaire de financement  du secteur agricole fondé sur le partage de risques a reçu l’adhésion  des  partenaires techniques  et  financiers qui  se  sont  engagés  à  le soutenir dans sa mise en œuvre.

Gilbert Houngbo, ancien Premier ministre du Togo, et actuel président du Fonds International pour le Développement Agricole (Fida) était  présent  à la cérémonie de lancement officiel par le chef de l’Etat. Il a réaffirmé la disponibilité de  son  institution  à « soutenir aux plans technique et financier le Togo dans la mise en œuvre du MIFA ».

La Banque africaine  de développement  (Bad),  par la voix de son président Dr Akinwumi  Adesina  n’a  pas manqué  d’exprimer  son soutien et son engagement ferme  à  œuvrer  pour la  réussite  du  MIFA. Il a également  exhorté  les institutions bancaires  à être  l’épine  dorsale  de ce  projet  porteur  pour   le développement du Togo.

Plus  qu’un  simple  produit, le  Mifa  se  révèle  comme le trait d’union entre tous les acteurs de la chaîne des  valeurs  agricole. C’est sous cette  forme  que les  membres  du  Bureau d’implémentation  de  la phase pilote  de cette initiative  qui  a  été   lancée officiellement  hier  lundi par le président  de  la république.

Ainsi, le Mifa va aider à promouvoir les produits financiers et assuranciels adaptés  au  secteur agricole, remédier à la fragmentation des chaînes de valeur agricole et faciliter  le  partage  des risques entre les différents acteurs du secteur agricole. Il ambitionne aussi de fournir une assistance technique  aux  institutions financières,  aux  PME/PMI et aux producteurs agricoles autrefois écartés du système financier.

La rédaction

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.