OCDE / Une délégation togolaise à Paris pour la réunion du comité directeur

84

Une délégation togolaise a pris part à la cinquième réunion du comité directeur du centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette participation intervient quelques jours après l’adhésion du pays à ce centre.

La rencontre s’est tenue hier 21 mai à Paris sous le thème : « Construire des trajectoires de développement inclusives : rôle des politiques nationales et internationales ». La délégation togolaise a été conduite par la ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Mme Tomégah-Dogbé est revenue sur l’adhésion du Togo au centre de développement de l’OCDE.

« Nous espérons que cette admission contribuera à approfondir le partage d’expérience que ce soit dans l’évaluation des politiques publiques ou le renforcement des capacités pour la mobilisation des ressources internes ou le développement des outils performants d’inclusion », a indiqué Victoire Tomégah Dogbe. En tant que membre à part entière du centre de développement de l’OCDE et de son comité directeur, le Togo s’impliquera dans les activités de l’organisation. « Le Togo et les Togolais s’engagent avec détermination à partager leur expérience dans le domaine du développement inclusif et durable » a ajouté Mme Tomégah-Dogbé.

Le centre de développement de l’OCDE travaille avec les pays en développement et les économies émergentes pour trouver des solutions innovantes en vue de promouvoir une croissance durable, réduire la pauvreté et les inégalités. C’est aussi un lieu de partage et de discussion où se réunissent les pays pour échanger leurs expériences sur les politiques de développement économique et social. Le centre vise à accompagner les décideurs à concevoir des solutions pouvant stimuler la croissance et améliorer les conditions de vie des populations. Le comité directeur du centre de développement de l’OCDE est composé de 54 pays dont 9 africains.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.