Présidentielle de 2020 / Candidature : Les femmes Unir renforcent la pression sur Faure Gnassingbé

275

Alors que l’on est à trois mois de l’élection présidentielle de 2020 et que la période de consolidation du fichier électoral a pris fin, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé n’a pas encore annoncé sa candidature. Entre-temps, le 12e candidat s’est fait connaître. Il s’agit du pasteur Edoh Komi. Pendant ce temps, les composantes du parti Union pour la République (Unir) continuent de renforcer la pression sur Faure Gnassingbé afin que ce dernier accepte de se représenter. Samedi dernier, ce fut au tour des femmes réunies à la Blue zone de Cacaveli de joindre leurs voix à celles des autres qui ont déjà appelé le président Faure à se porter candidat.

Il est clair que le président de la République aura toutes les difficultés du monde à se dérober à une nouvelle candidature. C’est finalement à l’unanimité que son parti qui est majoritaire dans le pays réclame sa candidature. Pour eux, il n’est pas question qu’il y renonce maintenant, même s’il a peut-être envie de passer la main.

Selon le premier responsable du Mouvement de soutien à Faure (MSF), Poro Katanga, personne d’autre n’a une meilleure vision que lui. Plusieurs l’ont critiqué sur cette déclaration, mais si l’on s’en tient aux résultats de ces derniers mois en matière du climat des affaires notamment et à l’ambitieux Plan national de développement (PND 2018-2022), l’on peut affirmer que Faure Gnassingbé a encore quelque chose à prouver.

Mais encore une fois, il revient au parti et à lui-même de décider. En tout cas au niveau du parti, tout est déjà calé. « Nous devons préserver la paix pour que le chef de l’État puisse continuer sa politique des grands travaux, dérouler tous les axes du Plan national de développement (PND) et autres programmes. Pour un développement du nord au sud, de l’est à l’ouest, la paix doit régner », a estimé, la déléguée nationale du Mouvement des femmes Unir (MFU), Raymonde Kayi Lawson de Souza. La vice-présidente du parti pour le grand Lomé, Mémounatou Ibrahima, a de son côté remercié les femmes réunies en grand nombre, pour leur choix et les a exhortées à continuer de prier pour que la paix et l’amour règnent au pays.

Le secrétaire exécutif du parti, Atcholi Aklesso, a ajouté : « Je m’associe à vous pour rendre hommage à notre président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, qui a su instaurer la paix dans le pays. Nous devons prier pour lui dans ses tâches. En 2020, Faure Essozimna Gnassingbé est notre candidat naturel. Il est oint de Dieu. Il est le meilleur de tous. Restons mobilisés car en 2020, la victoire est nôtre».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.