Présidentielle de 2020 : Une élection à plusieurs inconnues

57

Les candidats à l’élection présidentielle de 2020 continuent de s’annoncer. Le dernier en date est le président du Parti démocratique panafricain (PDP), l’honorable Innocent Kagbara. Si certains sont sûrs de réaliser l’alternance en 2020, d’autres par contre sont plutôt réservés. Il y en a même qui pensent que Faure Gnassingbé remportera cette élection alors même que ce dernier n’est pas encore déclaré candidat. C’est le signe que l’on s’achemine vers une élection à plusieurs inconnues.

Beaucoup de personnes pensent qu’il n’y aura pas de surprise en 2020. Pour eux, le président actuel prolongera sa gouvernance à la tête du pays. Ils ne voient même pas l’importance d’y prendre part. Les candidats qui se déclarent sont considérés comme des complices du pouvoir ou des commerçants politiques. Quoi qu’il en soit, dans quelques semaines, les Togolais devront se rendre aux urnes pour choisir leur président pour les cinq prochaines années. Plusieurs voix essentiellement de l’opposition se prononcent pour un changement de régime. Mais il y en a aussi qui sont prêts à reconduire le chef de l’État Faure Gnassingbé.

Sur la base des résultats des deux précédentes élections, il s’agit de la majorité des personnes inscrites sur le fichier électoral. L’on comprend d’ailleurs pourquoi les adversaires du parti au pouvoir redoutent tant la participation du président de la République au scrutin de 2020. Mais ce qu’ils oublient, c’est que, fort de sa popularité et de ses succès électoraux précédents, le parti Union pour la République (Unir) est en mesure de l’emporter même avec un autre candidat. Cela veut dire que si l’opposition veut l’emporter, elle devra manœuvrer autrement. Si elle pense avoir le pouvoir sur le terrain de la candidature de Faure Gnassingbé, elle a tout faux. Ce dernier est capable de contourner aisément ce problème.

Mais que réserve aujourd’hui 2020 aux Togolais ? C’est sans doute la question que se posent bon nombre de nos compatriotes et il serait hasardeux même en tant que prophète confirmé par le ciel de vouloir faire des prédictions. Toutefois, certains se risquent quand même à l’exercice. C’est le cas de l’apôtre Joshua Agboti qui persiste et signe : un homme de Dieu prendra le pouvoir en 2020 au Togo. Qui est-il et comment va-t-il y parvenir alors que tous les acteurs cherchent en vain le précieux sésame ? Il ne faut pas qu’il oublie aussi qu’il y a des candidats comme Jean-Pierre Fabre qui comptent bien terminer le travail commencé il y a quelques années.

L’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, candidat du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) est aussi convaincu qu’il y aura alternance en 2020. Il compte gagner l’élection pour mettre son expérience au service de l’espérance. En tout cas, ce discours est normal. L’on ne va pas à une compétition en s’avouant vaincu d’avance même si c’est ce qui se profile à l’horizon. Fondamentalement, l’on reste dans l’inconnu.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.