Relations Togo-Inde : Une très longue histoire d’amour

38

Le gouvernement togolais, dans une démarche salutaire, ne ménage aucun effort pour consolider et/ou peaufiner ses relations diplomatiques avec les autres pays. En témoigne la récente visite de travail au Togo, effectuée par la délégation indienne à la tête de laquelle se trouvait le ministre délégué aux Affaires extérieures Vellamvelli Muraleedharan. Logiquement, cette rencontre a permis aux deux parties d’échanger sur des questions (d’intérêt commun) d’ordre bilatéral, régional et multilatéral.

Reçue en audience par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, la délégation indienne en visite au Togo depuis le 05 septembre, a effectué, avec des officiels togolais, des séances de travail à l’issue desquelles des engagements (notamment l’ouverture d’une ambassade de l’Inde au Togo d’ici 2020) ont été pris conjointement. Au cours de ces séances auxquelles ont participé le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, le ministre des Mines et des Energies, Marc Dédériwè Ably-Bidamon, la ministre des Postes et de l’Economie numérique, Cina Lawson, les deux pays se sont félicités de « l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui les unissent depuis 1980 » et ont réitéré « leur engagement à œuvrer au développement et à la diversification de celles-ci ».

Les deux gouvernements ont émis la volonté de parapher un accord d’exemption réciproque de visas entre le Togo et l’Inde au profit des détenteurs de passeports diplomatiques et de services. En outre, tout citoyen togolais (souhaitant voyager en Inde) pourra dès lors faire une demande de visa en ligne. Pour prouver leur engagement à œuvrer étroitement avec l’Inde, les Togolais ont présenté à Vellamvelli Muraleedharan une collection de timbres de la poste togolaise qui font un clin d’œil à l’Inde, son peuple, sa culture et la personnalité de Mahatma Gandhi.

A son tour, le ministre indien délégué aux Affaires extérieures a, au nom de son gouvernement, annoncé l’ouverture d’une ambassade à Lomé en 2020. Sur le plan économique, l’Inde a émis sa volonté de soutenir le Togo, notamment en mobilisant des investissements publics et privés indiens dans la mise en œuvre de l’ambitieux Plan national de développement, en abrégé PND. Les deux camps comptent appuyer les Chambres de commerce et autres associations professionnelles des hommes d’affaires en vue de la signature d’accords de partenariat. Ils se sont engagés à accélérer le processus de signature du mémorandum d’entente pour l’extension de la télémédecine aux étudiants et patients togolais.

De surcroît, les deux pays ont nourri l’ambition de fusionner leurs efforts dans les domaines de l’exploitation minière et de l’énergie (à travers l’électrification de 350 localités rurales), de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle en octroyant notamment des bourses d’études aux étudiants togolais. S’agissant des questions d’ordre multilatéral, les Togolais ont félicité la nation indienne pour les efforts fournis dans le cadre des activités de l’Alliance solaire internationale (ASI). Le Togo, a assuré les ministres, est prêt « à œuvrer pour le développement des activités de I’ASI en Afrique ». Enfin, les deux parties ont pris sur elle l’engagement de maintenir une concertation permanente sur les questions d’intérêt commun et les collaborations qui ont trait au fonctionnement des organisations internationales.

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.