Résultats des municipales : Un avant-goût pour l’élection présidentielle de 2020?

108

Au moment où les Togolais s’apprêtaient à élire leurs conseillers municipaux, les regards étaient tournés vers un rendez-vous, qui, la plupart du temps l’emporte sur tout le reste : la présidentielle de 2020. Peut-on alors considérer que les résultats des élections municipales du 30 juin 2019 donnent un avant-goût de la grande compétition qui s’ouvrira dans quelques mois dans notre pays ?

Les élections présidentielles au Togo tout comme dans plusieurs pays africains d’ailleurs ont toujours revêtu de grands enjeux aux yeux du peuple. Cela fait que les autres rendez-vous ne suscitent pas le même type d’engouement. Même si plus de la moitié des Togolais inscrits sur la liste électorale sont allés voter, il est clair que beaucoup ont préféré reléguer les élections locales au second plan.

Le caractère historique et les enjeux de développement qui se cachent derrière ce scrutin n’ont pas milité en faveur d’une plus forte participation. Beaucoup attendent sans doute la présidentielle de 2020 pour se rappeler qu’ils doivent s’inscrire sur le fichier électoral ou pour ceux qui l’ont déjà fait, pour se souvenir qu’ils ont une carte d’électeur. Les résultats des élections municipales viennent de prouver la suprématie et même l’hégémonie du parti
Union pour la République sur la scène politique togolaise.

Après la victoire aux élections législatives du 20 décembre 2018, le parti de Faure Gnassingbé vient de prouver encore qu’il n’a rien perdu de sa popularité malgré l’éprouvante crise politique que notre pays a connue entre août 2017 et décembre 2018. On dirait même que les bleus-blanc ont plus gagné en force. A cette allure, l’on ne sera pas surpris de voir le parti au pouvoir prendre le dessus lors de l’élection présidentielle prochaine.

Il est vrai qu’il ne faut pas aller trop vite en besogne. Des surprises peuvent surgir dans les tout prochains mois et changer complètement la donne. Il faut rappeler que beaucoup de Togolais n’ont pas voté le 30 juin dernier. Font-ils partie de l’électorat du parti au pouvoir ? De celui de l’opposition ? Des personnes qui n’ont pas pu voter pour quelques empêchements que ce soit ? Des indécis ou des abstentionnistes ? Toutes ces interrogations restent sans réponses pour l’instant. Toutefois ne pourront-ils pas faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre, s’ils décident de voter en 2020 ?

Dans quelques mois, l’on pourra sans doute se faire une idée. 2020 paraît si loin, mais en même temps très proche. En attendant, les résultats des élections municipales du 30 juin continueront de faire l’objet de multiples analyses. Beaucoup y établiront peut-être un lien avec la présidentielle de 2020.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.