Ségolène Royal touche du doigt les efforts du Togo dans le domaine de l’énergétique

121

L’ancienne ministre française en charge de l’Environnement et de la Transition écologique, Ségolène Royal, a effectué dans la journée d’hier mardi, une descente de terrain dans le village de Zooti-Kondji situé à une dizaine de kilomètres au nord-Est de la ville d’Aného.

La visite de la présidente de la Cop 21 se situe dans le cadre de l’ambition du gouvernement togolais d’aboutir à une électrification  complète des hameaux les plus éloignés de notre pays d’ici à l’horizon 2030. En marge de son séjour en terre togolaise, Mme Royal procédera ce jeudi, aux côtés du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, au lancement officiel  de  la  stratégie nationale  d’électrification du Togo.

A l’occasion de la cérémonie de lancement de  l’électrification  rurale par énergie solaire dans le village, les populations se sont réjouies du choix du gouvernement qui est porté sur elles en prélude au lancement de la stratégie de  l’électrification. Ces différents projets se situent également dans le cadre de l’initiative présidentielle Ci-zo. Le projet du gouvernement vise une couverture énergétique de plus de deux millions (soit 40% de la population rurale) de Togolais d’ici à l’horizon 2022.

Quelques heures avant sa tournée, Ségolène Royal envoyée spéciale du président français Emmanuel Macron a été reçue par le chef de l’Etat. Une occasion pour elle de saluer la politique nationale d’électrification  du  Togo. « Le Togo est un membre exemplaire de l’Alliance solaire internationale parce qu’il a fait l’un des meilleurs plans de projection de raccordement à l’électricité notamment » s’est réjouie l’ex ministre française de l’Ecologie.

Les travaux d’extension de l’énergie solaire à travers toute l’étendue du territoire national  ont  été  confiés à l’entreprise britannique BBOX dont le démarrage des travaux a eu lieu en décembre dernier. Un peu plus de six mois après le démarrage effectif des opérations de déploiement, l’entreprise britannique revendique 2 500 clients répartis sur toute l’étendue du territoire national.

Une stratégie nationale pour l’électrification

En collaboration avec l’agence de coopération allemande (la GIZ) et le Groupe de la Banque mondiale, le gouvernement organise à partir de ce mercredi, une table ronde des bailleurs et investisseurs en vue du lancement  officiel  de  sa stratégie  d’électrification. La cérémonie aura lieu en présence du chef de l’Etat togolais et de la présidente de la Cop21 ainsi que le Vice-président énergie de la Banque africaine de Développement.

Le projet a été élaboré par le ministère des Mines et de l’Energie avec le soutien de la Société financière  internationale. Cette stratégie marque la volonté politique du gouvernement de réaliser l’accès à l’électricité pour tous les Togolais d’ici 2030.

Dans sa stratégie, le Togo compte s’appuyer sur la promotion des énergies renouvelables. Ce plan décrit la feuille de route à suivre pour réaliser 100% d’électrification d’ici à 2030 et s’inscrit pleinement dans le Plan national de Développement, en cours d’adoption. Les bailleurs financiers au rang desquels EDF énergies nouvelles, ENGIE, SIEMENS etc. se réuniront pendant deux jours à Lomé avec d’autres investisseurs.

Cette stratégie vise également à faire développer plus de 300 mini-centrales solaires en mode partenariat public-privé, à amplifier l’initiative présidentielle Ci-zo en électrifiant  555 000 ménages par kits solaires individuels. La stratégie vise également à raccorder au réseau électrique existant, 800 mille ménages. Au-delà, notre pays veut  affirmer son leadership sous régional en accélérant le taux d’électrification de 50 à 75% entre 2021 et 2025 et à 100% cinq après. La vision du Togo sur les douze prochaines années mobilisera une enveloppe de 1000 milliards de francs CFA dont 50% des ressources proviennent du secteur privé.

Awih Essoyodou

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.