Togo : « La médiation est terminée », note le facilitateur Nana Akufo-Addo

Facilitation de la crise togolaise de 2017

257

Beaucoup de Togolais se demandent sûrement où en est la Cedeao avec la médiation de la crise politique qu’a connue le Togo en 2017. Selon le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, l’un des facilitateurs mandatés par la Cedeao, « la médiation est terminée ». Cette révélation a été faite dans une interview qu’il a accordée hier dimanche aux confères de Rfi, TV5 Monde et le journal Le Monde, dans l’émission Internationales

Selon le chef de l’Etat ghanéen, la recherche d’un consensus entre les acteurs politiques du Togo pour un avenir serein est en bonne voie.  La facilitation de la crise sociopolitique togolaise, note le président Akufo-Addo,  a pris fin avec le dernier sommet de la Cedeao. « La médiation est terminée, mais on est toujours en discussion avec les responsables du Togo, aussi bien de l’opposition que de l’Etat pour essayer de pousser les gens vers le compromis, vers le consensus sur la façon d’aborder l’avenir du Togo », a-t-il déclaré dans l’émission « Internationales ».  

Dans son interview, le président Nana Akufo-Addo s’est également prononcé sur le franc CFA. Cette monnaie, note-t-il, peut constituer un frein pour le commerce entre les pays de l’Afrique occidentale et pour le développement de leurs économies. « J’hésite à utiliser le mot frein mais je dis que cela fait partie des problèmes structurels qu’on doit essayer de combler. Je ne dis pas que dans la zone franc, il n’y a pas d’évolution mais si on arrive à élargir le marché, à un marché qui comprend tous ces 15 pays de l’Afrique occidentale, ce sera un marché qui sera beaucoup plus dur, profond et performant pour nous tous », a-t-il déclaré.

« Nous sommes en train de négocier, de voir comment la façon dont les Nigérians, les Guinéens, les Sierra léonais, les Gambiens et les Libériens qui ne font pas partie de la zone franc, comment on peut avoir une relation positive pour nous tous et qui fera qu’on pourra pousser nos économies », a-t-il ajouté.

 

Rachidou Zaka

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.