Un institut d’études stratégiques sur la paix et la sécurité verra bientôt le jour dans le temple du savoir

Partenariat UL-FAT

243

Le mercredi 13 février dernier, lors d’une rencontre à l’Etat-major entre des responsables de l’Université de Lomé avec à leur tête, son président, le professeur Dodzi Komla Kokoroko et des représentants des Forces armées togolaises (FAT) dont le chef d’État major général, le général Félix Abalo Kadanga, les contours d’un nouvel institut d’études stratégiques sur la paix et la sécurité ont été rendus publics. La nouvelle institution sera abritée par l’Université de Lomé.

La situation sécuritaire qui prévaut actuellement aux plans national, sous régional et mondial, devient inquiétante. Cette situation commande de prévoir ou d’anticiper les éventuelles crises en mettant en place des stratégies visant à les juguler de façon efficace. De plus, les populations et les forces de défense et de sécurité doivent collaborer pour faire face aux attaques extérieures motivées de plus en plus par la criminalité, le terrorisme ou encore le radicalisme religieux.

Or malheureusement, les forces de défense et de sécurité paraissent souvent aux populations civiles comme un monde hostile qui suscite de la méfiance. L’université de Lomé qui a pour fonction de former les citoyens en tenant constamment compte de la configuration évolutive de la société togolaise, prend donc ses responsabilités. Elle le fait en mettant ses connaissances à leur disposition et offre à l’État sa recherche scientifique et ses ressources humaines qualifiées.

L’institut qui est sur le point de naître aura pour but de transmettre l’expertise universitaire à l’État, à la société civile et aux institutions internationales dans le domaine sécuritaire. Il s’agira également de renforcer les capacités des populations togolaises sur les notions de paix et de sécurité en vue d’augmenter leur résilience face aux défis et dangers sociaux qui menacent l’intégrité du territoire national. La réflexion stratégique permettra de comprendre les transformations socio-politiques en cours et de faire leur suivi dans l’intérêt du peuple togolais. L’institut donnera des formations d’ordre professionnel et universitaire en relation avec la sécurité et la paix. Le général Kadanga a reçu favorablement au nom de toute l’armée togolaise, le projet présenté par l’Université de Lomé. L’institution dirigée par le professeur Kokoroko réaffirme ainsi sa disponibilité à apporter son expertise à toutes les couches socio-politiques et économiques du pays.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.