Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Drogues : le Togo veut faire davantage

drogues-le-togo-veut-faire-davantage

Le Togo maintient son engagement dans la lutte contre le trafic de toute forme de drogues, et entend faire davantage. C’est en substance le message officiel délivré il y a quelques jours par le ministre de la sécurité et de la protection civile, et président du Comité national anti-drogue, Yark Damehame, à la faveur de la célébration, le 26 juin dernier, de la Journée internationale de lutte contre la drogue. 

Entre juin 2020 et juin 2021, ce sont plus de 44 000 kg de cigarettes et autres drogues ont été saisis et détruits pour sauver des vies. “Les statistiques indiquent une persistance du trafic de l’éphédrine, un produit qui entre dans le processus de fabrication de la méthamphétamine et autres drogues, et qui confirme la présence de laboratoires clandestins dans la sous-région”, révèle le ministre.  

Nos services continueront à développer des stratégies afin de prévenir la banalisation de la consommation du cannabis, surtout par les jeunes et adolescents”, a-t-il embrayé, rappelant au passage les différentes initiatives déployées par le pays pour “mettre fin au fléau”. 

Une incinération massive de divers stupéfiants et produits (cocaïne, héroïne, khat, médicaments illicites, a marqué la journée à Lomé, en présence du ministre et de plusieurs officiels. L’action, 25ème du genre au Togo, a été saluée par les partenaires.  

Depuis 2011, le pays s’est doté de plusieurs cellules et unités de lutte anti-drogue opérant aux frontières et aux endroits stratégiques (Port, Aéroport et récemment autour des écoles). 

Lire aussi:

La prévention, stratégie clé pour lutter contre l’usage des drogues

La suite