Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le chef de l’État participe à la COP15 d’Abidjan sur la désertification

le-chef-de-l-etat-participe-a-la-cop15-d-abidjan-sur-la-desertification

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, prend part ce lundi en Côte d’Ivoire à la 15ème Conférence des Parties (COP15) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. La rencontre, dirigée par son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara, réunit près de 5 000 représentants de 197 pays, dont une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement. 

A Abidjan où les travaux se déroulent sous le thème “Terres, vie, patrimoine d’un monde précaire vers un avenir prospère”, il s’agira de se pencher sur l’autre urgence mondiale (après celle du climat), face aux nombreux défis que sont l’avancée du désert, la déforestation, l’appauvrissement des terres arables ou encore la pollution des sols, entre autres. L’un des objectifs est d’ailleurs de faire progresser le programme de neutralité en matière de dégradation des terres, en attirant l’attention sur les questions de sécheresse et de restauration. 

Les propositions togolaises

Pour Faure Gnassingbé qui retourne en Côte d’Ivoire après une visite de travail il y a quelques semaines, cette COP15 sera l’occasion de formuler des propositions concrètes, issues des initiatives nationales déjà expérimentées. 

Le Togo, qui travaille depuis plusieurs années à freiner la dégradation de ses terres, dispose déjà d’un Plan national de lutte contre la sécheresse et la désertification. Depuis le 1er juin 2021, une campagne nationale systématique de reboisement et d’enrichissement de la biodiversité a été lancée. L’ambition est de planter un milliard d’arbres d’ici 2030.

Lire aussi:

Reboisement décennal : le secteur privé mis à contribution

La suite