Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le Premier ministre et le ministre allemand de la coopération lancent les travaux du futur Centre de Formation de la PIA

le-premier-ministre-et-le-ministre-allemand-de-la-cooperation-lancent-les-travaux-du-futur-centre-de-formation-de-la-pia

Inaugurée il y a un peu plus d’une semaine, la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA) devrait accueillir très prochainement son premier centre de formation. Le coup d’envoi des travaux de cet institut a été donné lundi à Adetikope (20 Km de Lomé), lors d’une cérémonie symbolique de pose de première pierre effectuée par le Premier ministre Victoire Dogbé et le ministre allemand de la coopération, Gerd Müller, en visite officielle au Togo.

Prévue pour être bâti sur une superficie de 1 hectare, l’infrastructure, fruit d’un partenariat public-privé devrait participer à la formation du personnel de la plateforme, et autres apprenants, afin de permettre à la PIA de disposer d’une main d’œuvre qualifiée. Dans le détail, il s’agira d’offrir 8 formations professionnelles dans 3 domaines différents :  la transformation des produits agricoles, l’industrie et la construction. Le futur centre devrait par ailleurs accueillir plus de 300 apprenants par cycle de formation.

Notons qu’à l’instar des partenaires internationaux du Togo qui ont adhéré au projet de la PIA, le ministre allemand, qui a pris part à la pose de la première pierre, s’est engagé à trouver des partenaires en Europe et surtout en Allemagne, prêts à y investir.

La cheffe du Gouvernement a, quant à elle, “salué l’intérêt porté par l’Allemagne à ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle politique industrielle du Gouvernement axée sur la transformation locale des ressources agricoles et naturelles.”

Pour rappel, la PIA a nécessité un investissement de plus de 130 milliards FCFA (soit 200 millions d’euros) entièrement mobilisé par Arise IIP. Ce dernier en détient 65% des parts contre 35% pour l’Etat togolais. Elle compte créer au moins 30 000 emplois, dès les premières années.

Lire aussi:

Faure Gnassingbé : “La PIA n’est qu’un exemple de ce qui peut être réalisé au Togo”

La suite