Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le Togo a pris part au 3e sommet du G20 Compact with Africa sur l’investissement

le-togo-a-pris-part-au-3e-sommet-du-g20-compact-with-africa-sur-l-investissement

Le troisième sommet économique du G20 Compact with Africa (CwA) s’est tenu vendredi dernier à Berlin, en Allemagne. Les travaux, organisés en virtuel et en présentiel, ont connu la participation du ministre de l’économie, Sani Yaya et Kodjo Adedze, son collègue du commerce, tous deux représentant le Chef de l’Etat.

Le sommet a été l’occasion de faire un bilan à mi-parcours de l’initiative lancée en 2017 par la chancelière allemande, Angela Merkel, pour promouvoir l’amélioration du climat des affaires et l’investissement privé. 

Au cours de son intervention, Sani Yaya a notamment rappelé les avancées réalisées par le Togo depuis son adhésion au mécanisme : « Depuis l’adhésion de mon pays au Compact with Africa, le gouvernement togolais a poursuivi ses efforts en vue de réaliser des réformes susceptibles d’attirer plus d’investisseurs et de créer des emplois pour les jeunes et les femmes », a-t-il fait remarquer.

Le chancelier de l’échiquier en a profité pour appeler à un soutien renforcé aux pays africains : « C’est le lieu pour moi de plaider en faveur d’un accompagnement plus accru de nos partenaires du G20 au profit de nos pays, en vue de soutenir davantage nos efforts pour un développement répondant aux aspirations de nos populations ».

Les ministres ont en outre, invité les investisseurs allemands à participer à la réalisation des projets prioritaires portés par la feuille de route gouvernementale.

En rappel, le Togo est le 12ème pays à avoir adhéré au Pacte du ‘Compact With Africa’ qui encourage la mise en œuvre de réformes dans les pays pour stimuler l’investissement.

Lire aussi:

Le Togo est admis pour le programme Compact With Africa du G20 et s’ouvre la voie pour de nouveaux investissements

Au sommet du G20 sur l’investissement, le Chef de l’Etat invite les investisseurs à croire en l’Afrique et à y investir massivement

La suite