Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le Togo examine sa politique d’investissement

le-togo-examine-sa-politique-d-investissement

Au Togo, le gouvernement veut maintenir la dynamique enregistrée ces dernières années en termes de promotion d’investissements directs étrangers (IDE), et faire plus. Un examen de la politique d’investissement (EPI) du pays a été officiellement lancé dans ce sens lundi à Lomé. 

L’exercice, qui sera mené par la Cnuced, après une demande formelle de l’exécutif, a principalement pour objectif de mettre en place une approche ciblée, pour attirer davantage d’IDE et développer les autres régions du pays, hors Lomé. « L’EPI permettra d’identifier des leviers pour accroître l’attractivité de la destination Togo et d’explorer de nouveaux mécanismes de développement », conformément aux objectifs de politique économique nationale, explique la ministre chargée de la promotion de l’investissement, Rose Kayi Mivedor. 

Durant une dizaine de jours, une mission exploratoire conduite par une équipe du Cnuced ira au contact de différents acteurs (administrations publiques ou déconcentrées de l’Etat, collectivités locales, élus du peuple, secteur privé, entre autres). Un rapport est attendu, recensant les facteurs de compétitivité et le potentiel en attraction d’IDE, avant l’élaboration d’une nouvelle stratégie de promotion d’investissements axée sur le développement local. 

Pour rappel, en 2020, les IDE ont bondi de 85% en tendance annuelle au Togo, passant d’environ 191 milliards FCFA à plus de 352,5 milliards FCFA. L’an dernier, ce sont 38 projets, stimulés par l’ouverture de la PIA qui ont été approuvés. Le tout, pour un montant total d’investissements prévus de 277 milliards FCFA. Seul bémol, la région maritime reste de loin la plus attractive.

Lire aussi

Baromètre CIAN 2021 : nouvelle progression pour le Togo

De Lomé, l’Afrique de l’Ouest veut catalyser plus d’investissements étrangers

La suite