Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le Togo n’envisage pas d’abroger la pénalisation de l’homosexualité

le-togo-n-envisage-pas-d-abroger-la-penalisation-de-l-homosexualite

Le Togo demeure ferme sur la question des relations sexuelles entre personnes de même sexe. “Pour ce qui est des relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe, le Togo n’envisage pas abroger les dispositions qui les criminalisent car cette orientation sexuelle n’est pas en adéquation avec les valeurs sociales togolaises”, a ainsi rappelé il y quelques jours, le ministre chargé des relations avec les Institutions de la République et porte-parole du Gouvernement, Christian Trimua, devant le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Les pratiques homosexuelles sont considérées comme illégales selon les lois togolaises (code de la famille et code pénal), et sont passibles de trois années de prison ferme, assortie d’une forte amende. 

Si la dépénalisation de l’homosexualité n’est pas à l’ordre du jour, les droits d’autres minorités sont garantis. 

La suite