Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Le Togo se dote d'un nouvel IFAD dédié aux métiers du bâtiment

le-togo-se-dote-d-un-nouvel-ifad-dedie-aux-metiers-du-batiment

Moins de deux ans après l’ouverture d’un premier Institut de formation en alternance pour le développement (IFAD), le Togo vient d’en rendre opérationnel un second. Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a inauguré ce mercredi à Adidogomé (Préfecture du Golfe, Lomé), l’IFAD consacré aux métiers du bâtiment. 

Le joyau, officiellement mis en service en présence du Premier Ministre, de la Présidente de l’Assemblée Nationale, ainsi que de plusieurs officiels et personnalités, se veut à l’instar de l’existant et de ceux à venir, “une réponse aux défis du Togo en matière de formation et d’emploi”. Également, sa construction qui a été l’objet pendant huit mois d’une vaste collaboration entre plusieurs ministères, institutions patronales et partenaires étrangers, vient permettre aux acteurs privés nationaux de se mettre à niveau et se professionnaliser davantage. 

INTERIEUR

Ouvert aux jeunes Togolais et Togolaises, “le critère le plus important restant la motivation à oeuvrer dans le secteur et faire carrière dans la profession”, selon le Directeur Général de l’Agence Éducation Développement (AED), Dammipi Noupokou. Le complexe est bâti sur une superficie de plus de 3000 m2. Il comprend entre autres, des ateliers équipés, des salles de formations technologiques, un campus pourvu de l’Environnement numérique de travail (ENT), et fournira en tout 15 formations spécialisées : 4 BAC Professionnel, 1 Brevet Pro et 10 CAP Pro, réparties dans plusieurs pôles de métiers : Gros œuvres, énergies et fluides, menuiseries et métallerie, ou encore finitions et secondes œuvres. 8 formations seront lancées cette année et les 07 restantes, en 2022. 

Parallèlement, un autre IFAD sera bientôt ouvert sur le même site, dédié aux énergies renouvelables. Deux autres centres, dans les domaines de l’aquaculture et de l’élevage (en dehors de celui de Barkoissi), sont actuellement à l’étude. 

Pour rappel, le Gouvernement a prévu de construire en tout dix instituts, afin de former des professionnels compétents, capables de s’intégrer immédiatement dans la vie active et s’adapter aux évolutions de leur secteur d’activité.

La suite