Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

L’économie togolaise, plus résiliente que prévu en 2020

l-economie-togolaise-plus-resiliente-que-prevu-en-2020

En 2020, l’économie nationale s’est montrée résiliente face à la crise sanitaire, affichant une croissance plus élevée que prévu. C’est l’une des grandes informations dévoilées jeudi par le ministre de l’économie et des finances, devant le Conseil national du crédit (CNC), réuni pour sa première session de l’année. 

Ainsi, le taux de croissance économique est ressorti en hausse à 1,8%, alors qu’il avait été respectivement abaissé à 1,3% en juillet puis à 0,7% en septembre, face aux incertitudes liées à la gravité et à la durée de la pandémie. 

Cette progression, explique Sani Yaya, “est principalement portée par le regain d’activités dans les secteurs secondaire et tertiaire”, tandis que le secteur primaire est resté faible, en raison des contraintes naturelles (sécheresse, inondations) qui ont pénalisé la production de certains produits vivriers.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, le taux d’inflation est contenu à 1,8% et le taux d’endettement est ressorti à 59% du Produit Intérieur Brut en 2020.

L’embellie devrait se poursuivre, puisqu’en ce qui concerne les perspectives pour 2021, la progression de l’activité économique devrait s’accélérer de 4,8%, dopée par les mesures prises pour maîtriser les effets de la pandémie et relancer la croissance, a indiqué le ministre de l’économie.

Il est à noter qu’un nouveau membre, Nathalie Bitho, actuellement présidente de la délégation spéciale de la CCIT, a rejoint le Conseil.

La suite