Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Les hauts cadres de l’administration échangent autour de la feuille de route gouvernementale

les-hauts-cadres-de-l-administration-echangent-autour-de-la-feuille-de-route-gouvernementale

Deux semaines après le séminaire gouvernemental de Kara, les hauts cadres de l’administration publique (directeurs de cabinets, secrétaires généraux, responsables de planification budgétaire) ont été réunis mardi à Lomé, dans le cadre d’un atelier d’échanges autour de la feuille de route gouvernementale. Objectif, s’assurer de l’appropriation par tous ces hauts fonctionnaires, de la démarche d’alignement des principaux projets publics quinquennaux. 

Au cours des travaux, présidés par le Premier ministre et menés par le ministre de l’économie et des finances, il a été notamment question de méthodes et principes de travail en matière de priorisation des dépenses. Ceci, afin d’avoir plus d’impact dans les réalisations au profit des populations.

“Changer la méthode de travail” 

Si nous voulons que nos actions aient un impact réel, il s’avère impérieux de changer notre façon de travailler et d’accélérer nos étapes de travail”, a insisté Victoire Tomégah-Dogbé. 

Pour la Cheffe du gouvernement, “la réponse aux attentes des populations passera par une action publique efficace, réactive, visible, et avec de l’impact réel dans le quotidien des Togolais”. Dans ce sens, “l’administration devrait désormais adopter une nouvelle façon de travailler en termes de méthodes, de compétences et d’outils”.

Du ministre à l’agent de base, chaque acteur doit œuvrer à la réalisation des projets dans un souci de devoir citoyen et de responsabilité”, a martelé le Premier Ministre. Des objectifs sont donc définis à tous les niveaux, pour y parvenir. 

49841 hauts

Pour rappel, la feuille de route gouvernementale 2020-2025 intègre 42 projets et réformes prioritaires. 

Lire aussi

Feuille de route quinquennale : des ministres signent des engagements

Victoire Tomégah-Dogbé : “Nous avons pris sur nous d’accélérer les choses”

La suite