Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Plus de 200 personnes condamnées en trois ans, pour des violences basées sur le genre

plus-de-200-personnes-condamnees-en-trois-ans-pour-des-violences-basees-sur-le-genre

Au Togo, la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) s’est intensifiée au cours des dernières années. De 2016 à 2019, 228 personnes ont été condamnées pour cause de violences sexuelles sur les femmes et filles, selon le dernier rapport présenté par le Togo sur la thématique. 

Ces actions ont été possibles, grâce à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre les VBG et des différents programmes sectoriels qui encouragent les femmes à signaler les cas de violence et dénoncer leurs agresseurs. 

Par ailleurs, 15 centres d’écoute et de conseils, qui sont de véritables institutions d’accueil et de prise en charge psychosociale des victimes, ont été créés par le gouvernement, dans 10 localités à travers le territoire. 

Le législateur a en outre doté le pays de dispositions et de mécanismes, permettant de prévenir et sanctionner toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. 

Fin 2020, lors de la célébration de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, rappelait l’engagement du Togo sur la question : “La violence faite aux femmes questionne, au-delà du genre, notre humanité même. Elle doit être combattue sous toutes ses formes et éradiquée de nos sociétés”, avait déclaré le Président de la République.

Lire aussi

Le Togo veut éradiquer les violences basées sur le genre

La suite