Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Un projet agro-industriel de 36 milliards FCFA naît dans la vallée du Mono

un-projet-agro-industriel-de-36-milliards-fcfa-nait-dans-la-vallee-du-mono

Un vaste projet de développement agro-industriel dénommé Africa Europa Farm va débuter incessamment au Togo, dans la vallée du fleuve Mono et dans deux localités environnantes (Afagnan et Aklakou). Jeudi, un protocole d’accord d’acquisition foncière a été signé à Afagnan (80km à l’Est de Lomé), entre la société éponyme du projet et les collectivités locales, en présence d’une importante délégation gouvernementale (ministres chargés de l’Investissement et du Commerce, et les représentants de ceux de l’Agriculture et de l’Administration territoriale).

1 AFRICA

Le projet, d’un coût estimé à 55 millions d’euros (36 milliards FCFA), vise selon ses promoteurs, la production, la transformation et la commercialisation du riz et du maïs sur plus de 4000 hectares dans la vallée du fleuve Mono.

Nous voulons produire un riz 100% togolais”, annonce le président de Africa Europa Farm, Philippe Pacquier, qui a également dévoilé quelques contours de cet ambitieux projet. Sont ainsi prévus une première phase doublée, d’un volet social qui devrait permettre de créer 250 emplois pour réduire le chômage dans la localité, l’installation d’un système stable de pompage d’eau au profit des collectivités locales, la création d’un centre de formation en nouvelles techniques de culture pour les transferts de compétences et la construction d’un centre de santé. 

Pour la délégation ministérielle, l’implantation de ce projet au Togo et la signature de cet accord, viennent consolider les efforts de l’exécutif dans le secteur agricole, qui est un véritable levier de l’économie nationale.  

Du côté des collectivités et des autorités locales, c’est un pas vers les réponses aux attentes des populations, notamment l’employabilité des jeunes et des femmes, la disponibilité et la distribution de l’eau potable, des solutions pour le bétail entre autres. 

La suite