Bourse / La BRVM « continue d’attirer des émetteurs »

131

Le Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) Dr Edoh Kossi Amenounve a pris part mardi 16 avril à Lomé, à la première cérémonie de cotation d’Oragroup. La banque panafricaine devient par cette occasion la 46ème société cotée à la BRVM. La plus importante admission à la côte de la BRVM depuis sa création. Une situation qui réconforte les responsables de cette Bourse.

Cette introduction d’Oragroup à la Bourse régionale des valeurs mobilières vient augmenter le nombre de sociétés cotées à cette bourse. Il s’agit d’un moment historique pour la BRVM. Oragroup est la 46ème société cotée à la BRVM.

Plusieurs émetteurs s’intéressent à la BRVM. Un signe encourageant pour cette Bourse. « Notre Bourse continue d’attirer des émetteurs. Nous avons eu une dizaine au cours des cinq dernières années, vingt depuis la création. Je crois que c’est un signe encourageant pour la BRVM
et pour l’ensemble de notre sous-région », a déclaré le directeur général de la BRVM Dr Edoh Kossi Amenounve.

Indicateurs au vert

Les indicateurs de la BRVM sont revenus au vert depuis quelques semaines et la Bourse retrouve les couleurs. La mission de la BRVM est d’offrir l’opportunité aux investisseurs d’acheter et de vendre des actions des entreprises cotées en tout moment. Depuis 2014, la BRVM développe des actions pour attirer de nouvelles entreprises. La Bourse a enregistré au cours des 5 dernières années 9 nouvelles introductions. Elle veut aller au-delà de cette performance pour attirer plus d’entreprises.

Pour atteindre cet objectif, la BRVM effectue des actions de promotion dans les différents pays de l’Uemoa (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest). La Bourse a été créée pour « doter notre Union d’un instrument capable de donner la possibilité aux entreprises en se faisant coter, de lever des ressources et de participer au développement économique de la sous-région » a rappelé M. Amenounve. Il a encouragé les Etats de l’Union à continuer d’alimenter la Bourse par des privatisations. La BRVM invite aussi les sociétés d’Afrique de l’ouest à faire leur entrée.

Un troisième compartiment pour accompagner les PME

La BRVM a créé un troisième compartiment pour accompagner les Petites et Moyennes Entreprises (PME) à lever des ressources pour financer leur développement. Ce troisième compartiment a été créé depuis 2017. « Notre partition est de faire en sorte que les PME qui ont un fort potentiel de croissance puisse venir sur le marché pour lever des ressources et financer leurs investissements à long terme », a déclaré Dr Edoh Kossi Amenounve.

La Bourse a également mis en place le programme « Elite ». Ce programme accompagne les entreprises sur une période de deux ans. 20 PME sont inscrites à ce jour. Elles suivent des cours et des séminaires de renforcement de capacité sur la gouvernance, le plan d’affaire, l’évaluation d’entreprise, la comptabilité… Le directeur général de la BRVM a aussi lancé un appel aux autres entreprises de l’Union à emboiter les pas à ces PME. La Bourse régionale des valeurs mobilières est la 6ème Bourse sur le continent en ce qui concerne la capitalisation.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.