Coopération bilatérale : Le Togo et l’Afrique du Sud scellent leur alliance

141

Le président de la République sud-africaine, Cyril Ramaphosa, a achevé vendredi dernier une visite de 48h sur la terre de nos aïeux. Ce fut l’une des plus importantes visites d’un homme d’Etat dans notre pays depuis le début de cette année. Elle a été en tout cas productive. Durant son séjour, le président sud-africain a visité le Port Autonome de Lomé, le centre d’entraînement aux opérations de maintien de la paix (CEOMP) et le Palais des Gouverneurs de Lomé. Si l’on s’en tient au bilan dressé à la fin de cette visite, l’on peut affirmer que l’avenir est prometteur en ce qui concerne les relations entre nos deux pays. Autant dire que l’année 2019 s’achève sur une bonne note pour le Togo.

Qu’un dirigeant d’un aussi grand pays comme l’Afrique du Sud, deuxième pays le plus riche du continent, très considéré aujourd’hui par les 20 pays les plus riches de la planète (G20), visite le Togo, est un événement. D’ailleurs, la présence de ce pays parmi les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine) est le signe que ce pays connaît une progression substantielle. Beaucoup auraient peut-être aimé voir le grand Nelson Mandela débarquer au Togo. Cela aurait eu sans conteste encore plus de retentissement. Mais c’est un beau rêve qui n’a pas de chance de se réaliser. Il faut tout de même se réjouir de constater que le combattant anti-apartheid a légué à ses successeurs dont Thabo Mbeki, Jacob Zuma et aujourd’hui Cyril Ramaphosa un bel héritage.

Après avoir réussi à muter vers une société équitable, la nation arc-en-ciel s’est tournée résolument vers son émergence. Aujourd’hui c’est chose faite. Son ouverture vers un pays comme le Togo est plutôt salutaire. L’Afrique du Sud profitera certainement des atouts dont dispose notre pays, mais le Togo aura aussi beaucoup à gagner de cette coopération. C’est pourquoi, dès son arrivée au Togo, le président Ramaphosa est rentré en contact avec la culture locale. Un accueil spécial lui a été réservé au Palais de Lomé inauguré il y a peu de temps. Selon son homologue togolais, Faure Gnassingbé, il a été très ravi de cette visite et a même posé beaucoup de questions.

Le président sud-africain a aussi visité le Port autonome de Lomé et a félicité les autorités togolaises pour les investissements consentis pour sa modernisation. Tout cela devrait aboutir à des résultats palpables dans les mois à venir. Lors des travaux qui ont réuni les délégations des deux pays, un accent a été mis sur le Plan national de développement (PND 20182022) et le renforcement de la coopération bilatérale. D’ailleurs, le président du Togo espère que dans les prochains mois, un business forum sera organisé dans la capitale sud-africaine pour présenter aux investisseurs de ce pays les opportunités qu’offre le Togo.

Plusieurs retombées

Plusieurs retombées sont attendues de cette visite du président sud-africain au Togo. Au cours de son séjour, Cyril Ramaphosa s’est rendu vendredi 6 décembre au Port autonome de Lomé (Pal) en compagnie de Faure Gnassingbé. Les autorités togolaises ont expliqué à la délégation de l’Afrique du Sud l’importance et le rôle que joue ce port dans l’économie togolaise. « Le Port de Lomé représente 115.000 m2 d’espace et constitue la porte d’entrée dans l’espace économique régionale de l’Afrique de l’ouest. De 2014 à 2018, le trafic en transbordement a triplé. Le port de Lomé dessert en marchandises toute l’étendue du territoire, mais aussi les pays de l’hinterland, comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger. C’est l’élément moteur de la croissance économique togolaise puisque les recettes douanières réalisées ici constituent 80% du total et 60% des revenus de l’État », a précisé la ministre des Transports et des Infrastructures Mme Zouréatou Kassa Traoré.

Promotion des investissements privés

Le Togo veut promouvoir les investissements privés. Le chef de l’Etat togolais l’a rappelé au président sud-africain. « J’ai expliqué au président de la République que nous voulons faire la promotion des investissements privés dans notre pays. Je sais que les hommes d’affaires sud-africains s’intéressent à la région ouest africaine. Pour l’instant, certains pays comme le Ghana et le Nigeria ont été des destinataires privilégiés. Donc je voudrais montrer les opportunités que notre pays offre. J’espère que dans les mois à venir, nous pouvons organiser un business forum en Afrique du Sud pour présenter aux investisseurs, les opportunités d’affaires qu’offre notre pays » a déclaré Faure Gnassingbé.

Au cours de la réunion de travail entre les deux parties, la délégation togolaise a présenté à celle d’Afrique du Sud des projets liés au Plan national de développement (PND). A cet égard, les deux présidents ont convenu d’encourager les hommes d’affaires sud-africains et togolais à explorer les opportunités d’affaires, d’investissement et de tourisme dans les deux pays indique un communiqué conjoint à l’issue de la visite du chef de l’Etat de la République sud-africaine au Togo.

Le président Ramaphosa a félicité le président Gnassingbé pour cet ambitieux Plan National de Développement et pour les progrès substantiels accomplis par le Togo en matière de réformes en vue de l’amélioration du climat des affaires ainsi que pour le succès du Forum Economique TogoUnion Européenne ajoute le communiqué. Les deux présidents se sont également félicités de l’élargissement des domaines de la coopération entre le Togo et l’Afrique du Sud qui couvrent, entre autres, le commerce, les transports, la défense, la sécurité, l’agriculture, les mines et autres questions d’intérêt commun.

Un accord-cadre de coopération entre les deux pays a aussi été signé.

Messieurs Gnassingbé et Ramaphosa ont également évoqué les projets pouvant contribuer au développement du continent africain. Ils se sont entre autres engagés à travailler de concert au développement durable du continent dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et de l’accord de Zone de libre-échange continentale africaine

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.