Littérature africaine, Lamine Sall remporte le prix Tchicaya U Tam’si

136

Le poète sénégalais Amadou Lamine Sall est le lauréat du prix Tchicaya U Tam’si (prix créé en hommage au grand poète congolais) pour le compte de l’année 2018. Amadou Lamine Sall a été désigné lauréat 2018 pour sa qualité poétique et sa dimension humaine, a annoncé le président du Jury, le Cap-verdien Mario Lucio Sousa, dans un communiqué.

Selon le communiqué, la marque du poète sénégalais est essentiellement et profondément sa  finesse avec l’invention d’une nouvelle métaphore sénégalaise, africaine et universelle à la fois.

Ayant une présence rayonnante dans de belles anthologies de poésie traduites en plusieurs langues, la poésie de Lamine Sall figure  au  programme  de nombreuses universités dans le monde et son écriture fait également l’objet de plusieurs thèses de doctorat, précise le communiqué. D’après le directeur général de la Fondation Léopold Senghor à Dakar, Lamine Salles est un poète total.

Né en 1951 à Kaolack au Sénégal, Lamine Sall est le fondateur de la Maison africaine de la poésie internationale et il préside également aux destinées de la Biennale internationale de la poésie à Dakar. Le plus doué de sa génération, Lamine Sall est l’un des poètes majeurs de l’Afrique francophone.

En 1991, il a remporté le prix du rayonnement de la langue et de la littérature française. Le prix Tchicaya U Tam’si pour la poésie africaine qui porte le nom d’un écrivain congolais, récompense depuis 1989, un écrivain qui se distingue par une œuvre  poétique  novatrice et d’une grande valeur artistique.

Nadia Edodji (Stagiaire)

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.