Un Togolais pour promouvoir les drones agricoles chinois en Afrique de l’Ouest

127

Le Togolais Dona Etchri, promoteur de la plateforme E-agribusiness a signé la semaine dernière un accord de coopération avec le groupe China Quanfeng Aviation. Ce partenariat fait de l’entreprise togolaise, la base à partir de laquelle le groupe China Quanfeng Aviation compte conquérir l’Afrique de l’Ouest.

Cette entente avec la compagnie chinoise présente dans le domaine de l’agriculture de précision depuis 20 ans, devrait positionner le Togo comme importante pôle de promotion de l’agrotech dans la sous-région. En effet, sont annoncés : la mise en place d’un centre de formation de pilotes de drones agricoles et en agriculture de précision avec à la clé, la délivrance d’une certification internationale. Outre la formation, la plateforme devrait également fournir des prestations en drone épandeur pour les producteurs dans les villages.

Autre point non négligeable, le partenariat a au programme l’ouverture d’une usine de fabrication de drones « dans un proche avenir » au Togo, en vue de desservir toute la sous-région.
Par ailleurs, E-Agribusiness, qui ambitionnait jusqu’alors de déployer 125 drones agricoles pour moderniser l’agriculture togolaise, relève la barre et annonce l’objectif de 500 pilotes certifiés chaque année, pour chaque pays d’Afrique de l’Ouest. Soit 8000 pilotes en tout, par an. Tout ceci avec le Togo comme base de déploiement.

Edeh Dona Etchri est l’un des jeunes togolais qui innovent dans le domaine de l’entrepreneuriat. Son rêve, bâtir une entreprise à succès continental à partir du Togo. A 31 ans, il a déjà une solide carrière d’entrepreneur derrière lui. Baccalauréat scientifique, études supérieures d’anglais et de gestion… Avant de découvrir il y a bientôt dix ans le monde de nouvelles technologies en autodidacte. Il créé en 2011, Edzeprocom Info, sa première entreprise avec laquelle il lance « E-orga », premier système de sécurisation de tickets, de billets et de documents au Togo.

« Le E-orga est venu au secours des organisateurs de spectacle et de ceux qui travaillent dans la billetterie». Son système de sécurisation lui vaut en 2014 le prix de l’émergence professionnelle de l’Agence nationale pour la Promotion de Garantie de Financement (ANPGF). Un système qui a été sollicité par les éliminatoires CAN mondial Afrique du sud 2013, comptant pour le match Togo-Gabon, ou encore par la 10ème foire internationale de Lomé et par la plupart des grands spectacles à Lomé.

Il lance dans la foulée Miabetogo Market, une plateforme de E-commerce afin d’offrir de la visibilité aux entreprises. Puis WassaSMS une plateforme de SMS marketing qui permet aux entreprises de communiquer avec leur clientèle. Son application numérique citoyenne Doomevi destinée à favoriser la démocratie participative lui permet d’être lauréat connexions citoyennes 2016 parmi les 15 jeunes d’Afrique francophone sélectionnés par CFI Médias (Agence Française de la Coopération Média). Ce qui lui permet de renforcer ses capacités en gestion de projets numériques avec des formations à Paris, au Sénégal, au Bénin et en Côte d’ivoire au cours de l’année de 2017.

A la tête désormais de la société Clin Sarlu, Dona Edeh Etchri a créé «E-agribusiness », une application destinée à « révolutionner le secteur agricole au Togo en prenant en compte les populations à la base ». Il s’agit en réalité d’une plateforme de mise en relation des acteurs du secteur agricole. Elle permet aux agriculteurs (y compris les plus vulnérables) vivant dans les zones les plus reculées et ne disposant ni d’Internet, ni de smartphones, de trouver de nouveaux débouchés pour leurs productions sur les marchés locaux, régionaux et internationaux.

Et d’autre part il met à la disposition des acheteurs des informations pertinentes pour faciliter leurs achats. Le même système permet de recevoir des conseils d’experts sur les nouvelles méthodes culturales et la météo par SMS pour éviter les risques liés aux aléas climatiques lors de l’étape de production.

Lire aussi : Exportations du Togo au 1er trimestre 2019 : Près de 6 milliards CFA de marchandises exportées vers la zone euro

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.