Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Lancement du projet CIZO

 

Le Gouvernement du Togo, en partenariat avec le secteur privé, entend impacter, mieux encore, « éclairer », à travers le projet « CIZO », dont l’inauguration a eu lieu le samedi 2 décembre à Awagomé dans la préfecture de l’Ogou, par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, trois cent mille (300.000) ménages soit plus de deux millions (2.000.000) d’utilisateurs. Outre l’éclairage électrique, « CIZO » qui veut dire « éclairer » en langue Guin, est un puissant générateur pour l’emploi. Environ un million d’emplois directs sont en effet prévus pour être crées dans le cadre du déploiement de l’initiative CIZO sans compter les emplois et revenus qu’il génèrera dans le secteur des télécommunications car « les payements des services aux ménages se feront majoritairement par monnaie électronique.

 

 

A Awagomè, désormais, les deux mille cinq cent (2.500) habitants en plus d’avoir de l’électricité verront leurs centres de santé et écoles éclairés et équipés les uns en réfrigérateurs pour la conversation des vaccins et les
autres en matériels informatiques pour un coup d’accélérateur à la familiarisation des apprenants à l’outil informatique. Le projet CIZO conjugue le numérique et l’énergie solaire pour électrifer les zones rurales hors réseau. Il permet de distribuer des kits solaires individuels à coûts abordables à plus de 300 000 foyers issus de zones  reculées et peu peuplées. Outre le développement et l’utilisation notables de l’énergie solaire, le projet amorce le désenclavement des hameaux reculés en leur donnant accès à l’électricité et en encourageant leur bancarisation.
Les kits, disponibles via une offre prépayée, permettent de charger 5 lampes, une télévision et une radio sur une batterie de 12 volts.

CIZO repose sur deux piliers

Les deux piliers phares du projet « CIZO » la mise en œuvre d’une plateforme informatique nationale destinée à agréger les fonctionnalités de paiement instantané (Desco, Mno) et la collecte de données sur les besoins énergétiques de la population, leurs habitudes de consommation et leur solvabilité et le renforcement de capacités
pour assurer les services de vente, l’installation et la maintenance des kits solaires dans les zones rurales.  Le dispositif permettra d’allier numérique et énergie durable pour électrifer les territoires et en défnir les besoins spécifques. Avec le gouvernement, nous espérons passer de 7 à plus de 40 % de taux d’électrifcation en cinq
années.CIZO encourage par ailleurs la bancarisation de la population via les solutions en prépayées d’acquisition du dispositif par la création de « porte-monnaie électronique » via le mobile des usagers.

 

 

L’opérateur spécialisé BBOXX aux manette

L’opérationnalisation de CIZO est confée à l’opérateur spécialisé en électrifcation solaire individuelle BBOXX. Cet opérateur est connu dans le domaine de la fourniture des kits solaires et va démarrer sa phase de commercialisation. Ainsi, grâce à « CIZO » tous les habitants de la localité d’Awagomè ont maintenant la possibilité de disposer d’une électricité qui leur est propre, d’une qualité certaine et tout cela, à moindre coût !

Au cours des mois à venir, « d’autres opérateurs devrait le rejoindre grâce á l’environnement favorable d’investissements créé par le gouvernement togolais », annonce Cina Lawson, la Ministre des Postes et de l’Économie numérique. En effet, pour assurer le déploiement effectif du dispositif CIZO, l’Etat togolais a pleinement  impliqué la Société des Postes du Togo, pour développer un réseau national d’agents de distribution de monnaie électronique et a procédé à la création de cinq académies solaires régionales pour la formation de plus de 2.500
techniciens. Il faut dire, qu’il y a quelques mois, le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (Sefa, en anglais),
illuminait déjà les espoirs de ce projet, ce fond porté par la Banque Africaine de Développement, avait approuvé un don de 975000 dollars en faveur du Togo afin de lui permettre de démarrer ce projet.

Cette intervention de Sefa avait permis de mettre en place un réseau national d’agents de paiement mobile (recrutement et formation) pour rendre possible les opérations Paygo en mettant à disposition la monnaie électronique dans les communautés rurales les plus éloignées et de créer une Académie solaire dans chaque
région. Celle-ci aura pour mission la formation et la certification des techniciens locaux.