Le Togo membre à part entière de l’OCDE

Retour sur un processus sélectif d’un haut niveau

294

Le Togo est désormais un membre à part entière du centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ! Après une année de reprise de la croissance économique qui s’est accélérée en 2018 pour atteindre 4,7% et en pleine entame de la réalisation de son ambitieux Plan national de développement (PND), cette adhésion vient ouvrir la voie à de nouvelles opportunités au pays.

L’adhésion du Togo au centre de développement de l’OCDE fait suite à une invitation adressée au pays pour devenir un membre à part entière du centre. Cette invitation a été acceptée par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé au nom du Togo, selon un communiqué de la présidence de la République. A travers cette adhésion, le Togo est de facto membre du comité directeur du centre de développement de l’OCDE.

Retour sur un processus sélectif atypique !

D’abord, le 12 mars dernier, au siège du centre de l’OCDE à Paris. Une audition d’une heure chrono au cours de laquelle les ministres Gilbert Bawara et Victoire Dogbé, portant la voix du gouvernement togolais ont réussi avec brio l’oral qui consistait à vendre les potentialités et autres avantages comparatifs du Togo. Fort heureusement, plusieurs résultats, plusieurs dynamiques en cours crédibilisaient déjà la candidature du Togo.

Le Togo qui avait déjà pris part à plusieurs sessions de l’OCDE par le passé, avait dans ses valises des arguments forts comme : le Rapport Doing Business avec son bond récent de 19 places, sa meilleure position dans le dernier Rapport Mo Ibrahim, les réformes dans le climat des affaires, etc…

Puis, indépendamment de la taille de l’argument PND, plusieurs raisons connexes. L’appartenance à plusieurs organismes et mécanises internationaux, un fort déploiement de sa diplomatie, attestant du leadership du président Faure Gnassingbé…. Toute une batterie d’éléments qui montrent à suffisance que le Togo bouge sérieusement ces dernières années. Tout cela ajoutait également de la crédibilité et du poids aux réformes politiques et sociales pour un pays qui vient de loin.

Une autre motivation, et non des moindres, qui va participer aussi à faire aboutir cette adhésion historique du Togo à cette prestigieuse organisation. En devenant membre à part entière du centre de développement et de son comité directeur, le Togo s’impliquera davantage dans les activités de l’organisation. Le centre rassemble des experts et des partenaires en développement. L’adhésion du Togo au centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique est saluée par le chef de l’Etat. « Le président de la République, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, s’est félicité de cette décision de l’OCDE, qui ouvre la voie d’une nouvelle vitalité dans les relations avec le Togo et facilitera un meilleur partage d’expériences en matière de développement » a précisé le communiqué de la présidence de la République.

L’OCDE s’est aussi réjouie de cette décision du Togo qui permettra à l’organisation d’approfondir ses relations avec le pays. Le comité directeur du centre de développement de l’OCDE est composé de 54 pays dont 9 africains. Le centre de développement de l’OCDE travaille avec les pays en développement et les économies émergentes pour trouver des solutions innovantes en vue de promouvoir une croissance durable, réduire la pauvreté et les inégalités.

L’organisation facilite le dialogue entre les gouvernements, en impliquant les acteurs publics, privés et philanthropiques. Le centre de développement de l’OCDE est également un lieu de partage et de discussion où se réunissent les pays pour échanger leurs expériences sur les politiques de développement économique et social. Son objectif est d’aider les décideurs à concevoir des solutions pouvant stimuler la croissance et améliorer les conditions de vie des populations.
Le centre de développement travaille étroitement avec les autres directions de l’OCDE, particulièrement celles dont l’activité se concentre également sur le développement et le Comité d’aide au développement (CAD). Les pays membres interagissent sur un pied d’égalité avec les membres de l’OCDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

https://www.modacarsisi.com.tr backlink paneli php shell hacklinkhacklink alhacklink panelporno porno porno porno antalya escort antalya escort bayan antalya escort antalya bayan escort antalya escort alanya escort alanya escort bayan alanya bayan escort marsbahis bahsegel betnano jojobet porno ngsbahis giriş restbet asyabahis betmatik https://highweedmedshop.com https://asyabahisgirisleri.com Casino Siteleri hd film izle güvenilir bahis siteleri güvenilir medyum Papaz Büyüsü https://www.cannabax.net buy weed online medyum Replika Saat medyum