Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Pêche illicite : le Togo pour une “utilisation responsable” des ressources

peche-illicite-le-togo-pour-une-utilisation-responsable-des-ressources

La communauté internationale a célébré dimanche la journée de lutte contre la pêche illicite, non déclarée, et non réglementée (INN). L’événement, institué depuis cinq ans par l’Assemblée générale des Nations Unies, se veut particulier cette année, 2022 ayant été décrétée “Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales”.

Au Togo où une série d’activités a été effectuée tout le long du weekend (port de pêche propre, reboisement, sensibilisations), le ministre de l’économie maritime a rappelé l’engagement du pays à promouvoir “une pêche responsable et soutenable qui préserve la biodiversité marine et les équilibres environnementaux”. 

Depuis plusieurs années, de nombreuses initiatives fortes sont en effet prises pour lutter contre la pêche INN. Entre autres, le renforcement de l’arsenal juridique avec les lois contre la piraterie et les actes illicites, la réglementation de la pêche, de l’aquaculture et de la marine marchande. En outre, Lomé a ratifié plusieurs conventions, accords et plans d’actions. Dernier texte en date, celui sur le droit de la mer.

Tous les acteurs doivent jouer leur partition, et être nos yeux et nos oreilles pour signaler les contrevenants”, a exhorté Edem Tengue.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la pêche INN serait responsable de la prise annuelle de 11 à 26 millions de tonnes de poisson, privant ainsi l’économie mondiale de 10 à 23 milliards de dollars. Au Togo, la pêche représente actuellement 4,5% du PIB national. 

Lire aussi:

Hausse de la pêche artisanale au Port de Lomé en 2021

La suite