Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Un hôpital pour les maladies infectieuses bientôt ouvert à Kara

un-hopital-pour-les-maladies-infectieuses-bientot-ouvert-a-kara

La partie septentrionale du Togo disposera d’ici l’année prochaine, d’un centre médical de référence, spécialisé en pathologies infectieuses. Le coup d’envoi des travaux de cet hôpital a été donné ce week-end à Kara (450 km), lors d’une cérémonie symbolique de pose de première pierre effectuée par le ministre de la santé, Moustafa Mijiyawa et Matthias Veltin, l’ambassadeur d’Allemagne.

Imaginée sur le site abritant l’antenne locale de l’Institut national d’hygiène (INH), l’infrastructure dont la première phase de réalisation coûtera 02 milliards FCFA, est le fruit d’un partenariat germano-togolais. L’établissement qui aura une vocation universitaire, sera chargé de la prise en charge et la surveillance des maladies infectieuses, de la formation et de la recherche, et aura une capacité initiale de 80 lits. Capacité qui pourra d’ailleurs être rapidement augmentée en cas de besoin. 

Depuis quelques années déjà, se posait la nécessité de disposer pour notre pays, de centres adéquats pour l’isolement et la prise en charge des cas de pathologies infectieuses hautement transmissibles, invalidantes ou à forte létalité incluant aussi bien le paludisme grave que différentes fièvres virales et toute la panoplie des maladies émergentes et ré-émergentes comme la maladie à virus Ebola, la fièvre de Lassa”, explique le ministre de la santé.

Un premier pas a été franchi, avec la décision du gouvernement de dédier le CHR-Lomé Commune à la gestion des maladies infectieuses, avec l’avènement du Covid-19. Mais les contraintes de distance ont rendu nécessaires la construction d’un second centre pour les régions du Nord.   

La première phase des travaux devrait être achevée d’ici mi-2022.

Lire aussi

Amélioration du système de santé, un chantier phare du nouveau mandat présidentiel

Covid-19 : les capacités d’accueil des centres de prise en charge bientôt augmentées

La suite