Assemblée nationale : les députés togolais autorisent l’utilisation sécurisée du nucléaire civil

36

Lors de la première session ordinaire de la sixième séance plénière du 4 juin 2020, les députés togolais ont unanimement autorisé l’utilisation sécurisée du nucléaire civil. Ce fut à travers le vote du projet de loi sur l’utilisation sûre, sécurisée et pacifique du nucléaire, adopté par le gouvernement le 7 août 2019.

Le nucléaire à des fins militaires est source de mésentente entre les Etats aujourd’hui. Les grandes puissances s’affrontent régulièrement sur le sujet. Ce n’est d’ailleurs pas souhaitable de s’engager sur une telle voie, vu les conséquences qui peuvent en résulter. Toutefois le nucléaire à usage civil est admis par tous. Les applications des rayonnements ionisants procurent aux pays d’importants avantages dans de nombreux domaines, notamment la santé (dépistage et traitement des cancers, sécurité sanitaire des aliments) l’agriculture et l’élevage (accroissement de la productivité des terres, multiplication des variétés de terres fertiles, amélioration de la croissance, de la reproduction et de la résistance aux maladies du bétail), l’industrie (civile et militaire), et la recherche scientifique (physique nucléaire, chimie nucléaire).

Mais là encore, cela doit se faire dans un cadre juridique bien défini. En effet, l’usage du nucléaire à des fins civiles peut aussi nuire à l’environnement et à la santé humaine. Comme le disait le président du groupe parlementaire Union pour la République (Unir), l’honorable Aklesso Atcholé, citant l’auteur français Rabelais : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Le Togo ayant adhéré à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) le 30 novembre 2012, des dispositions ont été prises pour que le recours au nucléaire soit réglementé. Après lecture et amendement des 8 titres que compte ce projet de loi, tous les groupes parlementaires ont donné leur accord pour un vote d’approbation. Pour l’honorable Aklesso Atcholé, il s’agit d’«un texte spécial du point de vu de ses retombées pour d’importants secteurs de la vie sociale et économique de notre pays ».

« Nous n’avons rien d’autre à ajouter à ce texte. Nous suivrons sa mise en œuvre et au besoin, apporterons des modifications nécessaires », a ajouté l’honorable Adjoyi Kodjotsè, représentant du groupe parlementaire Union des forces de changement (UFC). Et à l’honorable Gerry Taama, président du groupe parlementaire Net/PDP de renchérir : « ce texte est pertinent ».

Lire aussi : Lutte contre la Covid-19 : l’honorable Taama offre un lot d’équipement à la prison civile de Lomé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

https://www.modacarsisi.com.tr backlink paneli php shell hacklinkhacklink alhacklink panelporno porno porno porno antalya escort antalya escort bayan antalya escort antalya bayan escort antalya escort alanya escort alanya escort bayan alanya bayan escort marsbahis bahsegel betnano jojobet porno ngsbahis giriş restbet asyabahis betmatik https://highweedmedshop.com https://asyabahisgirisleri.com Casino Siteleri hd film izle güvenilir bahis siteleri güvenilir medyum Papaz Büyüsü https://www.cannabax.net buy weed online medyum Replika Saat medyum