Côte d’Ivoire : Ce sera « Alassane Ouattara pour éviter la guerre des dauphins », selon Adama Bictogo

69
Alors qu’à la suite du décès d’Amadou Gon Coulibaly, les spéculations vont bon train sur la désignation de son successeur, Adama Bictogo directeur exécutif du RHDP revient sur les raisons « exceptionnelles » qui dictent le retour du président Alassane Ouattara sur sa décision de ne pas briguer un autre mandat. Au micro de Rfi, l’ancien ministre de l’Intégration africaine estime que même si le dernier mot revient au président Ouattara, l’urgence de l’heure, notamment la guerre des dauphins et l’unité du parti exigent que le président Ouattara se porte candidat à la prochaine présidentielle d’octobre 2020.

Adama Bictogo estime qu’au RHDP, cela ne fait l’ombre d’aucun doute : Alassane Ouattara est et reste l’homme de la situation. Face aux anciens présidents qui se préparent pour revenir à la tête du pays, le secrétaire  général du RDR et directeur exécutif du RHDP ne voit aucun autre candidat au sein du groupe qui puisse légitimement converger vers lui tout seul, toutes les énergies.

Hamed Bakayoko, Patrick Achi, pour ne citer que ces deux personnalités dont les noms circulent sur les lèvres depuis la disparition subite du dauphin désigné, ces deux poids lourds du RHDP ne font pas l’unanimité selon Adama Bictogo. « J’ai du respect pour eux, mais pour l’heure, ils n’apparaissent pas pour cet enjeu du 31 octobre 2020, comme étant le choix de la majorité de la base militante RHDP ».

Depuis l’adoption d’une nouvelle Constitution, la Côte d’Ivoire est passée à une nouvelle République. Ce qui veut dire que les nouvelles règles établies ne concernent pas les décisions qui seront prises pour la présidentielle du 31 octobre prochain. Le compteur est remis à zéro et selon Adama Bictogo, rien n’empêche le président Ouattara de briguer un nouveau mandat, le premier donc sous cette nouvelle République. « Cela ne va pas ternir son image, mais le destin est ce qu’il est (…) Pour nous, sa candidature qui est une candidature qui obéit à un principe de devoir, ne remet pas en cause son honneur et la parole qu’il avait engagée le 5 mars ».

Les problèmes de leadership au sein du RHDP ? Adama Bictogo semble les minimiser. Pour lui, en effet,  le parti regorge de compétences diverses, de grandes compétences capables de diriger. Mais à 3 mois de la présidentielle, la seule personne déjà préparée reste le président Ouattara. Il serait très risqué de choisir une autre personne qui n’est pas préparée du tout à cela pour représenter le parti. « (…) une présidentielle se prépare. Il nous est difficile, aujourd’hui, de sortir du chapeau tout de suite un leader et le président Alassane Ouattara reste le grand rassembleur », a-t-il affirmé aux journalistes de Rfi.

Lire également / Obsèques d’Amadou Gon Coulibaly : A Korhogo, Faure Gnassingbé a vécu des moments chargés d’émotions

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More

php shell marsbahis bahsegel betnano jojobet tester porno güvenilir medyum güvenilir medyum medyum Replika Saat medyum Türkçe altyazılı porno asyabahis giriş Cannabax.net: Buy Quality Weed and Pen Carts Online in USA porno Replika Saat adıyaman tütünü 7dak.com mia khalifa şirinevler escort şirinevler escort Şirinevler Escort Medyum İzmir Medyum okey betsidney