2e session extraordinaire : Les parlementaires de la Cedeao valident les travaux et s’accordent sur les stratégies d’une synergie d’actions

Par Attipoe Edem Kodjo

52
Débutée le mardi 21 juillet 2020 par visioconférence, la deuxième session extraordinaire du Parlement de la Cedeao a pris fin ce samedi 25 juillet 2020. Après étude d’une douzaine de saisines reçues de la Commission et du prélèvement communautaire, les parlementaires togolais et leurs pairs de cette 5e législature de la Cedeao ont consacré la fin de la plénière à la validation des travaux des différentes commissions et à la prestation de serment de huit (08) députés désormais membres à part entière dudit Parlement.

Le Togo a participé à cette deuxième session extraordinaire de l’exercice 2020 du Parlement de la Cedeao, grâce à ses cinq parlementaires, notamment Atcholé Aklesso 3e vice-président du Parlement de la Cedeao, André Johnson, Eké Kokou Hodin, Koffi Tsolenyanu et Kounon Nahou Agbandao.

 

« Comme vous le savez, le prélèvement communautaire (PC) demeure la plus importante source de revenus et de financements des programmes et activités de la Cedeao. Or, l’une des conséquences néfastes de la pandémie à coronavirus, c’est la baisse significative des importations dans la région, ce qui affecte nécessairement la mobilisation des produits du prélèvement communautaire. Ainsi, à la date du 30 juin 2020, la communauté n’a réussi qu’à mobiliser 11,8% des recettes du PC. C’est pourquoi, nous vous sollicitons pour faire le plaidoyer de la mobilisation de vos parlements respectifs pour la contribution à temps de vos pays aux fruits du prélèvement communautaire. (…). Pour que le Parlement puisse jouer le rôle qui est le sien, celui de catalyseur et de levier de développement économique et social, il faut que nous travaillions en coordination et en synergie », a affirmé Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao.

Cette dernière journée de travaux a essentiellement été marquée par la prestation de serment, par visioconférence, de 08 députés notamment, Califa Seidi (Guinée-Bissau), Prince Yormie Johnson (Liberia), Woraye Sarr (Sénégal), Ibrahim Yara (Mali), Amadou Diepkile (Mali), Mariam Kagnassy (Mali), Siaka Batouta Bagayoko (Mali) et Dieminatou Fomba (Mali).

Pour Mohamed Tunis (Sierra Leone), président de cette 5e législature du Parlement de la Cedeao, « Nous avons enregistré des succès dans la mesure où la session avait ses objectifs fixés. Les renvois ont été traités avec succès. Je suis adéquatement satisfait de la participation des parlementaires aux travaux et discussions menant à la conclusion de l’avis consultatif du Parlement. Le travail que les membres ont accompli pendant cette courte période de la session, malgré les limites identifiées associées aux réunions virtuelles, a démontré leur engagement total envers les idéaux de notre intégration. Les collègues ont en effet prouvé qu’ils sont partenaires du projet Cedeao et ils sont des alliés fiables du peuple qu’ils représentent. (…). Notre plus grand obstacle est la pandémie actuelle de Covid-19, qui a ravagé le monde. En attendant, il y a tellement de travail à faire là-bas.

 

Les parlementaires togolais font le point

Au sortir de cette deuxième session extraordinaire du Parlement de la Cedeao, les parlementaires togolais, par le truchement du député André Johnson, ont fait le point. « J’aimerais remercier tout particulièrement la présidente de l’Assemblée nationale (Yawa Tsegan), qui a pris toutes les dispositions pour que nous puissions travailler dans de très bonnes conditions. Au cours de cette session extraordinaire, nous avons eu d’abord à adopter le rapport de la session extraordinaire, qui s’était tenu à Niamey où nous avons prêté serment. Ensuite, il y a eu des déroulés des saisines de la Cedeao sur des thèmes relatifs, par exemple, à l’environnement, à l’agriculture, à la santé, à la finance, etc. Ce qui se dégage essentiellement de cette session extraordinaire est que nous avons pris connaissance du programme des activités que nous aurons à mener pendant toute cette année ; il faut dire qu’avec la pandémie, nos activités sont au ralenti et nous espérons que ça ne va pas durer longtemps. S’agissant du Covid-19, il y a eu des recommandations qui ont été faites, à savoir qu’il faille nécessairement harmoniser les stratégies de lutte contre la pandémie. Procéder nécessairement à une sensibilisation plus accrue », a récapitulé André Johnson.

S’agissant de la contribution des Etats (prélèvement communautaire), « Certains États sont en retard, mais je peux aussi vous dire en toute fierté que le Togo est même en avance de ces cotisations au niveau de la Commission de la Cedeao », a expliqué André Johnson, ancien ministre togolais de l’Environnement. En ce qui concerne la crise politique au Mali, qui fait d’ailleurs objet de discussion aujourd’hui, lors du sommet des chefs d’Etat de la sous-région, « Nous, parlementaires togolais, souhaiterions que le dialogue se poursuive ; que les Maliens arrivent à se retrouver », a souhaité André Johnson.

Lire également : 2è session extraordinaire du Parlement de la Cedeao  / les 5 députés togolais et leurs pairs de la Cedeao étudient une douzaine de saisines et le prélèvement communautaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More

php shell marsbahis bahsegel betnano jojobet tester porno güvenilir medyum güvenilir medyum medyum Replika Saat medyum Türkçe altyazılı porno asyabahis giriş Cannabax.net: Buy Quality Weed and Pen Carts Online in USA porno Replika Saat adıyaman tütünü 7dak.com mia khalifa şirinevler escort şirinevler escort Şirinevler Escort Medyum İzmir Medyum okey betsidney