Voulez-vous faire couvrir un événement par Togo Matin?

Côte d’Ivoire, des crispations autour de la candidature de Soro en 2020 ?

Guillaume Soro

N’étant plus en odeur de sainteté depuis plusieurs mois déjà avec le président Alassane Ouattara, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro ferait l’objet d’une surveillance de plus en plus accrue dans le pays. Après un survol de drones de sa résidence, un an après un cambriolage suspect, les habitants de la résidence de Bouaké du président de l’Assemblée nationale ivoirienne ont assisté à un déploiement d’un commando, ce jeudi 3 mai 2018, à la recherche d’armes suspects.

Au fur et à mesure que se rapproche l’année 2020, une crispation autour de la personne de Guillaume Soro semble se lire dans les actes des autorités du pays, proches du président Alassane Ouattara.

En effet, depuis la découverte, en mai 2017, d’une impressionnante cache d’armes au domicile de Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, le chef du protocole du PAN, lors d’une mutinerie à Bouaké, les relations se sont fortement dégradées entre le président Alassane Ouattara et le président de l’Assemblée nationale. Les deux personnalités ivoiriennes se sont rapprochées ces derniers temps après plusieurs médiations, mais la suspicion reste intacte.

Cette suspicion existe bien avant la découverte de cette cache d’arme. On se rappelle qu’en octobre 2016, il a été révélé par La Lettre du Continent, l’installation « discrète » de plusieurs caméras de surveillance devant la résidence privée de Soro à Marcory.

Le président Ouattara avait alors rassuré, lors d’une interview accordée à RFI en décembre 2017 que tout serait mis en œuvre pour retrouver les autres caches d’armes, s’il en existait éventuellement. Peut-être c’est cette consigne qui est toujours en exécution avec le déploiement d’un commando, ce jeudi 3 mai 2018 à 5 heures du matin à Bouaké pour rechercher dans deux endroits des armes cachées.

A noter qu’un rapport de l’ONU faisait état de 300 tonnes d’armes que Soro Guillaume aurait gardées au terme de la rébellion. Aussi, les domiciles des anciens commandants de zone, notamment Hervé Pelikan Touré dit Vetcho, Ouattara Issiaka dit Wattao et Morou Ouattara, sont également sous surveillance discrète.

Aux dernières nouvelles, le diplomate Ousmane Touré, un proche de Guillaume Soro vient d’être rappelé de son poste de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France. La même source révèle aussi que l’arrestation du commandant Wattao serait à l’étude du ministère ivoirien de la Défense.

Alexandre Wémima